vendredi 28 février 2014

jeudi 27 février 2014

Cette semaine à l’école Sophie Germain


Lundi, Frédéric Kessler est venu dans notre classe. Nous avons d’abord parlé et essayé de répondre à des questions comme :  Faut-il dire ses sentiments ? Que se passe-t-il si l’on ne dit pas ses sentiments ? Pourquoi est ce difficile de dire ses sentiments ?  Que faire quand on est timide pour oser dire ses sentiments ? … Nous avons surtout peur que l’on se moque de nous quand nous disons nos sentiments !

Ensuite, nous avons résumé à Frédéric  ce que nous avions déjà écrit pour notre pièce de marionnettes, qui raconte le voyage d’Omer.  Frédéric nous a donné des idées amusantes .  Par exemple, il nous a conseillés de rendre le pirate plus « mauvais garçon », et  d’utiliser le comique de répétition pour le personnage du fou à lier pour que cela soit plus rigolo!

Jeudi, nous avons écrit la suite de notre histoire avec la maîtresse. Nous avons essayé de mettre les conseils de Frédéric en application.
Pour écrire, nous nous mettons par petits groupes (nous choisissons avec qui nous voulons travailler) et nous écrivons la suite de notre histoire. Puis chaque groupe la lit aux autres. Nous décidons ensemble quelles idées nous voulons garder, ce qui est le plus amusant, ce qui est cohérent ou non.

Certains élèves  fabriquent les marionnettes à l’espace éducatif. Ils ont déjà peint des décors.

C’était une bonne semaine !





















































Posté par Sophie Dubois enseignante à l'école Sophie Germain

mardi 25 février 2014

L'épisode N°2 du feuilleton des CM2 de Moulin Pergaud

Oyez Oyez, Chers lecteurs de Lille, Lomme et hellemmes.
Le second épisode du feuilleton des élèves de Moulin Pergaud, intitulé: "A deux doigts d'y passer" est en ligne ici.

L'œil du dragon

Le dragon de l'espace éducatif Michelet ne dort que d'un œil.
De l'autre il surveille le monde...






Posté par Virginie Langlois, Animatrice à l'espace éducatif Michelet.


dimanche 23 février 2014

Le rôle du père selon Elliot


                                         (Présentation du projet ici)
                                         Posté par Sandy Basquin enseignante à l'école Brunchvicg

jeudi 20 février 2014

Histoire commune de l'école Brunschvicg: Partie N°3



Suite de l'épisode précédent


_ «  Karl-Ingue, viens, il est temps de partir ! » dit Axtraunide.
Les deux amis montent dans le train.
_ Wahou, en appuyant sur ce bouton, le train peut changer de couleurs comme les yeux de Karcyane !
Hey, Axtraunide, regarde ! Il y a des lits superposés verts fluos : on va pouvoir bien dormir pendant ce long trajet !
 
Les deux copains mettent leur ceinture.
4,3,2,1… c’est parti ! Le train décolle. Axtraunide part faire une longue sieste ainsi que Karl-Ingue.
 
Au bout de six heures, Axtraunide et Karl-Ingue se réveillent brusquement.                                                                                                                             Ils entendent un gros bruit puis un second puis un troisième.
Bang ! Bing ! Bong !
 
-« D’où vient ce bruit ? » dit Axtraunide inquiet.
-Regardons par la fenêtre ! propose Karl-Ingue.
-Ohhh ! Des grosses boules de pierre arrivent sur nous.
-Mais non, Axtraunide, c’est un champ de météorites* qui fonce sur nous ! s’affole Karl-Ingue.         Vite, j’active le code 1BI* et tu seras protégé.
 
Karl-Ingue avait en effet inventé sur sa planère Robotique un code spécial pour créer 1 Bulle Incastructible* transparente.
 
Pendant trente minutes, les deux amis se blotissent l’un contre l’autre jusqu’à ce que le champ de météorites soit passé.
-C’est bon ! nous pouvons ressortir  de la bulle et vérifier l’état du train. dit Karl-Ingue.
 
Ils s’avancent et découvrent avec effroi que le train a des fissures partout.
 
-Il n’y a qu’une seule solution !, s’exclame Karl-Ingue. Pour repartir, il faut réparer le train grâce à mon huile.*
-Mais, tu ne pourras plus me protéger et tu ne pourras plus bouger ! sanglote Axtraunide.
-Ne t’inquiète pas, je vais donner mon huile ; le train va repartir et tu me déposeras sur la planète Mars qui n’est pas très loin. répond Karl-Ingue.
-Super ! dit Axtraunide. On achètera de l’huile et on repartira chercher Karcyane.
 
Après trente minutes, le train décolle vers Mars. Un jour plus tard, il se pose sur la planète.
Axtraunide ouvre la porte et aperçoit un homme avec un bandeau noir sur les yeux qui ressemble à un zombie...
 
 
 
La suite prochainement dans la classe de Mme Basquin -CE2

mardi 18 février 2014

Le rôle du père selon Aya

Bonjour à tous, 

Notre classe a étudié les albums "mon père c'est le plus fort" et "mon père c'est un arbre". Nous travaillons actuellement sur la représentation du père : les enfants seront filmés un par un et expliqueront, chacun leur tour, comment ils voient le rôle du père. Une vidéo sera donc envoyée chaque semaine afin de vous faire partager notre projet vidéo.


                      Posté par Sandy Basquin enseignante à l'école Brunchvicg
 

Histoire commune de l'école Brunschvicg: Partie N°2



Mais où aller ? 
A cet instant, Axtraunide sortit de sa poche un morceau de papier déchiré sur lequel  figurait une photo de Karcyane sur un podium avec une médaille. Karcyane était gymnaste. Quelques temps auparavant, elle avait gagné la médaille d’or d’un concours de gymnastique en cerceau.
A ce moment-là, il sut qu’il devait aller sur Saturne, planète qui, elle aussi, était entourée de cerceaux.
Comment s’y rendre ?
Il réfléchit : différents moyens de transport étaient à sa disposition. Il avait le choix entre les trains inter-planétaires supersoniques et entourés de tyroliennes de l’espace, les bateaux volants grâce à de la poussière électro-magnétique, ou encore, de manière plus classique, les soucoupes volantes et autres coupes et vaisselles plus ou moins clairement identifiées.
Le problème était qu’il n’avait pas passé son permis de conduire, malgré l’insistance de ses parents. Du coup, adieu soucoupes, tasses et assiettes !
Pour l’ascension Terre/Saturne, ce sera donc le train. Et pour la descente : la tyrolienne. Chaque trajet faisait à peu près 1 milliard 500 millions kilomètres.
Et voilà, il était fin prêt !
Attention, il ne devait pas oublier Karl-Ingue, son ami venu de la planète Robotique.
Robotique était une planète métallique de notre système solaire, que les scientifiques avaient identifiée bien après 2014. Cette planète était peuplée de robots mais elle ne possédait pas d’écoles. Les robots étaient ainsi obligés de venir sur Terre pour pouvoir aller à l’école. C’est là qu’Axtraunide l’avait rencontré. Ils étaient devenus amis, malgré leurs différences. Mais le robot avait le pouvoir de protéger Axtraunide.



La suite prochainement dans la classe de Mme Delesalle CP 

jeudi 13 février 2014

Les dragons de l'espace éducatif Berthelot-Sévigné font le mur














Posté par Thierry Petit responsable de l'espace éducatif
Berthelot-Sévigné d'Hellemmes

Histoire commune de l'école Brunschvicg: Partie N°1


Personnages :
- Un garçon : Axtraunide : père terrien, astronaute et médecin, mère extra-terrestre, restauratrice.
- Une fille : Karcyane : extra-terrestre, cheveux verts et crépus. Elle connaît plusieurs langues extra-terrestres, elle a les yeux aux couleurs changeantes, des aptitudes physiques particulières et des parents scientifiques.
- Un robot : Karl- Ingue : il vient de la planète Robotik.
 
Thèmes :
- Identité
- Solidarité
 
L’histoire se déroule en 4014 dans un petit village au pied d’une montagne de neige artificielle. Le village est bordé d’un lac bouillonnant. Il est protégé par un champ électro-magnétique et les maisons sont des chalets.
Le pays est : l’Eurocéane.
 
«  Il ne me reste plus que quelques heures avant mon départ pour l’espace. A côté de moi mon sac intergalactique est prêt. Je profite des derniers instants passés dans mon chalet devant la cheminée où crépite une étoile incandescente. Je feuillette l’album de famille en 3D dans lequel je retrouve mes souvenirs d’enfance.
Je revois la petite fille dont j’étais amoureux et que j’espère pouvoir retrouver bientôt. Elle était très jolie avec ses cheveux verts crépus et ses yeux aux couleurs changeantes.
Ses parents étaient venus travailler sur Terre mais étaient repartis à la fin de leur contrat.
Nous nous étions promis de nous retrouver un jour. Et maintenant, le temps est venu pour moi de partir à sa recherche...


La suite prochainement avec la classe de Mme Sandevoir CP

(Posté par Aurélie Delesalle enseignante à l'école Brunschvicg) 
(Présentation de l'histoire commune de  l'école Brunschvicg ici)